top of page

Comment l'âme peut-elle surmonter sa détresse présente ? Rudolf STEINER



Voici une conférence fondamentale de Rudolf Steiner pour comprendre plus précisément les enjeux de notre époque, qui doit permettre à l'âme de conscience de se développer correctement :


Extraits de la conférence :


"Aujourd'hui, pour que puisse se développer l'âme de conscience plus individualisée, voici comment les choses doivent se passer lors de la rencontre : un être humain en rencontre un autre ; ce qui doit l'emporter chez celui-ci ou chez celui-là, c'est une résurgence venue d'incarnations précédentes ; cela ne peut se faire en un clin d'œil, comme on peut le dire de la connaissance immédiatement liée ; cela demande au préalable que les êtres humains laissent parler en eux le sentiment et l'instinct et remonter peu à peu des profondeurs l'expérience autrefois partagée avec l'autre.


Tel est précisément le but que nous nous fixons aujourd'hui : apprendre à se connaître, arrondir les angles entre individus. Car cet apprentissage, cet adoucissement des arêtes créent les conditions pour que remontent, inconscientes, instinctives encore, les réminiscences, les effets à longue échéance des incarnations précédentes.


Lorsque l’être humain met davantage de son être profond dans le rapport qu'il établit avec autrui, alors seulement peut s'épanouir l'âme de conscience.


Si d'un côté j'ai pu dire que l'entente sociale est une nécessité pour la cinquième période post-atlantéenne, de l'autre la condition sine qua non pour que se développe l'âme de conscience, c'est la liberté de penser dans le domaine religieux : entente sociale sur le plan des relations humaines, liberté de penser sur le plan de la religion, de la vie religieuse.


On assiste donc à un violent combat entre le germe de la liberté de penser qui commence à lever et l'autorité issue du passé qui continue à exercer son action jusque dans notre temps.


Il faut nous mettre en situation de laisser faire ceux qui ont autorité, bien sûr, mais de savoir juger ce qu'ils font.  Ce n'est pas en nous plongeant effectivement dans toutes les spécialités une par une que nous pouvons nous y préparer et avoir qualité pour cela, mais en nous donnant la possibilité de juger à partir d'un point de vue global capable de former notre entendement, notre faculté de juger. Cela ne peut en aucun cas procéder d'une connaissance technique de tous les domaines spécifiques, cela ne peut venir que de la connaissance spirituelle qui englobe tout.


Il faut que la science de l'esprit soit centrale à la connaissance. Car non contente de faire la lumière sur les tenants et les aboutissants de l'évolution humaine, la science de l'esprit propose un mode de pensée qui développera en nous cet entendement sain qu'il faut aller chercher de nos jours à des profondeurs plus grandes qu'à l'époque gréco-romaine, la quatrième époque de culture postatlantéenne. 


Le mode sur lequel la science de l'esprit forme les concepts et les représentations qui lui sont nécessairesn'est pas celui du monde scientifique en général et ce mode ne nous rend pas capables de devenir une autorité dans tel ou tel domaine, mais il fait de nous des êtres capables de jugement.


Le monde spirituel nous aide. Nous avons besoin de lui, il faut que nous connaissions son existence, il faut qu'il devienne pour nous objet de connaissance. Voilà la troisième exigence de la cinquième période postatlantéenne.


La première, c'est l'entente sociale entre les hommes, la seconde l'acquisition de la liberté de penser, la troisième, la connaissance vivante du monde de l'esprit par la science de l'esprit. Ces trois impératifs sont les grands, les vrais idéaux à poursuivre en cette cinquième période post-atlantéenne.  


Il faut qu'apparaissent entente sociale sur le plan de la vie en société, liberté de penser sur le plan de la vie religieuse et des autres formes communes de la vie de l'âme, et sur le plan de la vie intellectuelle, connaissance de l'esprit — ce sont les trois grands buts à atteindre, les trois grands moteurs de la cinquième période post-atlantéenne. Sous ce triple éclairage, il faut que nous nous développions, car il s'agit là des phares appropriés à notre temps."


La conférence dans son intégralité est disponible dans le lien ci-dessous :




52 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page