top of page

Vers une éducation reposant sur ses propres fondements ?



L'éducation, longtemps gérée par l'Eglise catholique et l'Etat, se développe de plus en plus sous de nouvelles formes, qu'on appelle pédagogies alternatives.

Celles-ci ne s'appuient ni sur l'Etat, ni sur l'Eglise catholique.

En ce sens, l'évolution de l'éducation montre une tendance à une réelle autogestion. Pour atteindre cette autonomie, l'éducation sera amenée à se séparer progressivement d'éléments qui ne lui sont pas propres : - l'état (afin que des idéologies politiques ne dirigent pas la pédagogie) - les religions (afin que les dogmes religieux n'influencent pas la pédagogie) - le productivisme (afin que la productivité ne soit pas mélangée à la pédagogie) - le technologisme (afin que la technologie ne se substitue pas progressivement à la pédagogie)

Autrement dit, il y a une tendance de l'éducation à être dépolitisée, décléricalisée, déproductivisée et détechnologisée. Un pas vers cette éducation autonome serait la création d'une fédération des pédagogies alternatives, afin qu'une prise de conscience généralisée concernant la spécificité de ces pédagogies se fasse jour. Elle pourrait être le prélude à un conseil pédagogique indépendant.

7 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page