top of page

Nous sommes dans une fausse démocratie, les grands groupes financiers nous manipulent - J-C Bourret




Quand le célèbre journaliste Jean-Claude Bourret pousse un coup de gueule dans une émission de Ruquier en juin 1994 et nous explique son expérience dans les médias au micro de Réinformation TV en mars 2017.


«Ce sont les grands groupes financiers internationaux qui nous manipulent»


Laurent Ruquier: «Jean-Claude Bourret, question traditionnelle, que l'on pose à chacun de nos invités.» Jean-Claude Bourret: «J'ai très peur.» Laurent Ruquier: «Si vous n'en aviez vraiment rien à cirer, que diriez vous à la télévision que vous n'avez encore jamais dit ?»


Jean-Claude Bourret:


«Je dirais que nous sommes certainement dans une fausse démocratie et que ce sont les grands groupes financiers internationaux qui nous manipulent et que " Rien à cirer " fait partie de cette manipulation en nous faisant rire alors qu'il devrait au contraire dénoncer les scandales.» Jean-Claude Bourret est une figure du paysage audiovisuel, incontestablement l'un des journalistes les plus célèbres de France. Journaliste à France Inter, rédacteur en chef et présentateur des journaux de TF1, puis de La 5, rédacteur en chef enfin à RMC, Jean-Claude Bourret a rapidement découvert, nous a-t-il dit, l'interpénétration entre le pouvoir politique et le pouvoir médiatique.»


«Je l'ai toujours dénoncée»


Jean-Claude Bourret: «Alors je l'ai toujours dénoncée, mais de façon mesurée, parce que vous ne pouvez pas attaquer de front ceux qui sont beaucoup plus puissants que vous. sinon, ils vous écrasent et ce sont nos patrons. Mais je l'ai toujours, pour ceux qui savent décoder un peu la façon de s'exprimer, je l'ai toujours dénoncée. Et je ne l'ai pas dénoncée dans des journaux politiques, justement pour qu'on ne me dise pas, ah Bourret, c'est un type de gauche ou un type de droite.


Il a parlé dans l'humanité donc c'est un type de gauche. Il a parlé dans Le Figaro donc c'est un type de droite. Je l'ai dénoncée dans des journaux comme Téléstar, Télé 7 jours, ça m'a valu d'ailleurs de perdre le journal de 20 heures sur TF1 au moment où il y a eu la grande manifestation en faveur de l'école libre parce que j'avais fait mon métier de journaliste et malgré tout le système qui avait été mis en place par la gauche à l'époque, c'est-à-dire qu'ils tenaient l'Agence France-Presse, ils avaient nommé les directeurs de l'information de toutes les grandes chaînes de télévision. Mais moi, je suis passé par dessus eux.


«Voilà comment se fait la démocratie et l'objectivité de la télévision en France»


Jean-Claude Bourret: «J'ai demandé directement au ministère de l'Intérieur et au service de presse combien il y avait de manifestants et ce n'était pas dans les dépêches de l'AFP qui censurait tout cela. Et donc, quand l'attaché de presse de M. Defert, qui était ministre de l'Intérieur socialiste, m'a dit il y a au moins 800 000 manifestants et que je lui ai demandé mais depuis combien de temps, il n'y a eu 800.000 manifestants à Paris, selon la préfecture de police, puisque c'était un nombre officiel ? Elle m'a dit un quart d'heure après, depuis la Libération.


Et j'ai commencé le journal de 20 heures un dimanche soir, en disant : " Paris a vécu aujourd'hui sa plus grande manifestation depuis la Libération. " Il y avait comme directeur de l'information le fils d'un député socialiste qui était passé du grade de petit reporter au grade de directeur de l'information parce que c'était la gauche qui revenait au pouvoir, qu'elle avait une revanche à prendre et qu'il fallait mettre des gens " à nous ", comme disaient les socialistes, pour tenir l'information, il a failli avaler sa cravate, l'Elysée, on me l'a raconté après, l'Elysée, lui a téléphoné, fou de rage, mais qu'est-ce qu'il raconte Bourret ?


Et on m'a viré du journal de 20 heures et on m'a mis à la création de la télévision du matin sur TF1. Bonjour la France, bonjour l'Europe. Voilà comment se fait la démocratie et l'objectivité de la télévision en France.»



3 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page