top of page

(Conseil de) Sénèque, lettre à Lucilius, XIII




« Il y a, ô Lucilius, plus de choses qui font peur qu’il n’y en a qui font mal, et nos peines sont plus souvent d’opinion que de réalité…Examine d’abord si des signes certains présagent la venue du mal, car presque toujours de simples soupçons nous abattent, dupes que nous sommes de cette renommée qui souvent défait des armées entières, à plus forte raison des combattants isolés… Je ne sais comment le chimérique alarme toujours davantage: c’est que le vrai a sa mesure, et que l’incertain avenir reste livré aux conjectures et aux hyperboles de la peur. Aussi n’est-il rien de si désastreux, de si irrémédiable que les terreurs paniques: les autres ôtent la réflexion, celles-ci, jusqu’à la pensée (Sénèque, lettre à Lucilius, XIII). »


Source :

34 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page